De tous temps , les échanges ont été nombreux entre les habitants de la vallée d'Aure et ceux du Sobrarbe (Aragon) voisin. Même à l'époque romaine, la Ténarèze fut la voie romaine qui utilisa les cols de la vallée d'Aure notamment le Port du Plan de Rioumajou.
Et bien évidemment, les pèlerins vers Saint Jacques de Compostelle ( comme d'ailleurs ceux qui allaient vers Montserrat) les fréquentèrent au cours du Moyen age.

De nos jours, c'est le Col d'ourdissétou qui symbolise ce passage, col voisin du précedent, plus bas, et d'un accès plus rapide.

Et nos pèlerins :

De nos jours, c'est soit dans le cadre de leur pérégrinacion vers Santiago, soit dans le cadre d'une reconnaissance des itinéraires jacquaires que s'inscrit leur démarche.
Les témoignages que nous mettons en ligne, soit directs, soit issus d'internet, n'ont pour but que de décrire les aléas de leur cheminement sur la Voie d'Aure.

Ils n'ont qu'un seul but, vous faire partager leur expérience, afin, qu'à votre tour, vous découvriez ce joli Camino.